Développement d’outils et transfert des connaissances

Le laboratoire ARVIPL vise à développer des technologies applicables aux problématiques rencontrées en psychiatrie légale et à assurer un transfert des connaissances vers les milieux cliniques et académiques. Les transferts de connaissances visés par l’équipe prendront ainsi place sur un continuum recherche-pratique et seront orientés en fonction des outils de recherche, d’évaluation et de réhabilitation qui seront développés par l’équipe et qui impliqueront les usagers-patients de l’Institut Philippe-Pinel de Montréal.


À ce jour, l’équipe du laboratoire ARVIPL a déjà développé un logiciel permettant de générer des personnages virtuels « sur mesure ». Il est ainsi possible de faire varier des paramètres au moment du design du personnage virtuel (morphologie, textures, etc.).


Une version utilisable avec une tablette électronique est actuellement en développement. Devant l'importance des dimensions psychosociales en psychiatrie légale, une telle technologie permet d'assurer des interventions au plus près des besoins des usagers-patients de l'Institut.


Au laboratoire ARVIPL, l’équipe a déjà recréé virtuellement une unité de soin de l’Institut (D2), qui permettra, entre autres, de reproduire des situations de vie précises en toute sécurité afin d’observer les réactions et de les reporter à la réalité. D’autres projets de réalité virtuelle sont également en cours d’élaboration. La sélection des projets plus prometteurs et la valorisation de ces derniers feront aussi partie des objectifs poursuivis par l'axe "Développement d'outils et transfert des connaissances".

 

← Retour vers la page d'accueil du Laboratoire de réalité virtuelle