A A A
Logo de Pinel
Menu

Conférence-midi

AIDE MÉDICALE À MOURIR ET LES PERSONNES SOUFFRANT PRINCIPALEMENT DE TROUBLES MENTAUX : DISCUSSION

Invité

Dr Louis Morissette
Psychiatre légiste, Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel
Professeur adjoint de clinique, département de psychiatrie et d’addictologie, Université de Montréal

Résumé

Avant de s’engager dans la direction de l’aide médicale à mourir pour les personnes atteintes principalement d’un trouble mental, il y a lieu, entre autres, d’envisager les écueils possibles concernant certaines évaluations dont :

  • La souffrance
  • L’irrémédiabilité d’un trouble mental
  • La durée et les traitements reçus et/ou offerts
  • La durée, le cas échéant, d’attente entre la démarche et la procédure.

Il est important de clarifier les critères d’évaluation de la capacité décisionnelle, des moyens de surveillance afin d’assurer la qualité médicale de ce soin selon la loi médicale et finalement, de discuter de l’exclusion possible ou non de certaines personnes selon leur statut légal et leur diagnostic.

Objectifs

  • Comprendre l’application actuelle de l’aide médicale à mourir ;
  • Reconnaître les enjeux entourant l’aide médicale à mourir et trouble mental;
  • Développer sa connaissance de ce qui est fait ailleurs pour trouble mental et l’euthanasie.

Biographie

Psychiatre depuis 1983 et psychiatre légiste depuis 2013, Dr Morissette œuvre à l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel, ainsi que dans les hôpitaux et bureaux communautaires. Intéressé par l’aide médicale à mourir depuis 2005, il participe à des colloques en plus d’offrir des conférences sur ce thème. Il s’implique auprès de l’Association des psychiatres du Canada à ce sujet.

Inscription

L’inscription est gratuite, mais obligatoire.

Limite de 500 inscriptions.

Suite à votre inscription, vous recevrez un courriel de confirmation avec les instructions pour rejoindre le ZOOM.

Voir plus

Conférence – Mieux comprendre le monde autochtone pour mieux interagir

2022-06-21

L’imposition d’un système d’éducation, de santé, de sécurité publique ou de justice dénudé du caractère distinctif propre aux Premières Nations a eu et a encore des conséquences sur l’état de santé global des Autochtones. La conférence abordera les grandes stratégies institutionnelles qui ont conduit à l’émergence de problématiques diverses au sein des populations et abordera les enjeux liés à la sécurisation culturelle comme étant une variable fondamentale dans le cheminement de vie des Autochtones. Nous questionnerons les pratiques de tout le réseau québécois et fournirons des pistes de l’applicabilité du concept de sécurisation culturelle au profit des populations autochtones.

En savoir plus

Conférence-midi

2022-05-11

La formation est au cœur de l’implantation des pratiques basées sur les données probantes. Les professionnels formés à l’utilisation ce des pratiques peuvent avoir un impact réel sur le parcours des personnes judiciarisées, et ainsi réduire la récidive dans une mesure importante (Bonta et Andrews, 2017; Hanson et al. 2009).

En savoir plus

Tous les événements