A A A
Logo de Pinel
Menu

La démarche de soins vise, entre autres, à assurer la santé et la sécurité des personnes, à évaluer leurs forces et leurs difficultés, à les assister dans l’atteinte de leurs objectifs de rétablissement, soit par l’acquisition d’habiletés pour faciliter leur adaptation ou par l’acquisition de nouvelles habitudes de vie, de connaissances et d’habiletés visant, entre autres, à mieux gérer les symptômes, à maximiser leurs facteurs de protection et à prévenir les rechutes (ANA, APNA et ISPN, 2014).

Voici une brève description de cette équipe spécialisée :

  • Le psychiatre de l’unité est le médecin qui assume la responsabilité du traitement durant l’hospitalisation.
  • Le coordonnateur de programme est le responsable de la gestion des soins et services qui sont dispensés. Ainsi, il supervise et coordonne toutes les activités de l’unité. Il peut également prodiguer des soins.
  • L’assistant-coordonnateur assiste le coordonnateur dans ses fonctions et le remplace lors de ses absences.
  • L’infirmier et l’éducateur (sociothérapeute) identifient les besoins en fonction de leur expertise spécifique. Ils planifient les interventions requises et en évaluent les résultats. De plus, le personnel infirmier prodigue des soins spécifiques selon les prescriptions médicales.
  • Le psychologue, le criminologue et le travailleur social dispensent des traitements et des services en fonction de leur expertise spécifique. Le psychologue procède à des évaluations, dirige les psychothérapies individuelles et de groupe et établit des stratégies de traitement. Le criminologue procède aux évaluations sociales et familiales, à l’analyse et à la compréhension des délits ou des actes violents. Il établit les contacts avec l’extérieur pour le suivi des traitements et la réinsertion sociale. Le travailleur social s’occupe, entre autres, des évaluations avec les familles et des contacts avec l’extérieur.
  • Le pharmacien prodigue des soins pharmaceutiques en évaluant la médication et en établissant un plan de traitement. Il est également disponible pour répondre aux questions des patients concernant leurs médicaments.
  • L’agent communautaire voit à la surveillance, au bien-être et à la sécurité des personnes. Il partage, avec l’infirmière et l’éducateur, l’accomplissement des différentes activités quotidiennes.
  • Le commis surveillant d’unité, toujours présent dans l’unité de jour comme de soir, informe et collabore avec les autres membres de l’équipe afin de répondre à leurs besoins.
  • L’agent d’intervention est un membre de l’équipe d’urgence et sert de support aux unités. Il ne fait toutefois pas partie de l’équipe traitante.

N’hésitez pas à faire part de vos préoccupations à votre personne-ressource ou au personnel soignant.