A A A
Logo de Pinel
Menu

COMPLET – L’évaluation des facteurs de protection à l’aide de la SAPROF

La SAPROF est un outil de jugement clinique structuré permettant de documenter les éléments protecteurs chez les auteurs d’infractions. Elle comporte 17 domaines protecteurs répartis en trois grandes catégories de facteurs : les facteurs internes, les facteurs liés à la motivation et les facteurs externes. La SAPROF jouit d’un engouement important tant dans les milieux cliniques que chez les chercheurs et constitue un ajout utile au processus clinique d’évaluation des personnes.

D’une durée de deux jours, la formation à l’outil SAPROF s’adresse aux criminologues, travailleurs sociaux, infirmières, psychologues, psychiatres et autres corps de métier ayant des connaissances de base en évaluation du risque et travaillant avec une clientèle présentant – ou susceptible de présenter – des troubles mentaux et un risque de violence.

Cette formation permettra de :

  1. Sensibiliser les professionnels à la pertinence de l’évaluation des facteurs de protection;
  2. Acquérir des connaissances sur l’historique de l’évaluation du risque, et sur les travaux sur la prédiction de la récidive;
  3. Maitriser les principales étapes de cotation de la SAPROF;
  4. Développer les compétences de mise en pratique de la SAPROF à l’aide d’exercices pratiques;
  5. Développer une connaissance critique de l’utilisation des instruments d’évaluation du risque de récidive.

Cette formation est reconnue par l’Ordre des psychologues du Québec.

Numéro de reconnaissance OPQ : RA04362-22

 

Formateur : La formation sera offerte par Monsieur Jean-Pierre Guay, Ph. D., professeur titulaire à l’École de criminologie de l’Université de Montréal et chercheur au Centre de recherche de l’Institut ainsi qu’au Centre International de Criminologie Comparée.

Jean-Pierre Guay, Ph.D., est professeur titulaire à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, chercheur titulaire à l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel et chercheur au Centre International de Criminologie Comparée. Il enseigne les questions d’évaluation du risque, la recherche évaluative et la statistique à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Ses travaux de recherche portent sur l’évaluation du risque de récidive, la psychopathie et l’hétérogénéité des délinquants sexuels et violents. Il mène actuellement des travaux sur l’utilisation de l’intelligence artificielle en délinquance. Depuis plus de quinze ans, il est formateur à divers instruments d’évaluation du risque tant auprès des adolescents (YLS/CMI, J-SOAP-II, SAPROF-YV) que des adultes (LS/CMI, SAPROF), et autant pour des instruments actuariels que basés sur le jugement professionnel structuré. Il a offert la formation SAPROF au Canada, en France, en Suisse et en Belgique à plusieurs dizaines de reprises.

 

Inscription

L’inscription est obligatoire.

Cette formation est offerte gratuitement au personnel du réseau de la Santé et des Services sociaux du Québec. Pour les autres participants, des frais d’inscription s’appliquent.

Le manuel SAPROF : Guide d’évaluation des facteurs de protection pour le risque de violence est obligatoire pour suivre la formation. Dans tous les cas, des frais d’acquisition et d’expédition s’appliquent.

Les places disponibles sont limitées.

 

Questions

514-648-8461, poste 1616

[email protected]

Voir plus

Conférence – Mieux comprendre le monde autochtone pour mieux interagir

2022-06-21

L’imposition d’un système d’éducation, de santé, de sécurité publique ou de justice dénudé du caractère distinctif propre aux Premières Nations a eu et a encore des conséquences sur l’état de santé global des Autochtones. La conférence abordera les grandes stratégies institutionnelles qui ont conduit à l’émergence de problématiques diverses au sein des populations et abordera les enjeux liés à la sécurisation culturelle comme étant une variable fondamentale dans le cheminement de vie des Autochtones. Nous questionnerons les pratiques de tout le réseau québécois et fournirons des pistes de l’applicabilité du concept de sécurisation culturelle au profit des populations autochtones.

En savoir plus

Conférence-midi

2022-05-11

La formation est au cœur de l’implantation des pratiques basées sur les données probantes. Les professionnels formés à l’utilisation ce des pratiques peuvent avoir un impact réel sur le parcours des personnes judiciarisées, et ainsi réduire la récidive dans une mesure importante (Bonta et Andrews, 2017; Hanson et al. 2009).

En savoir plus

Tous les événements